IMG_0877

Première échappée sauvage. A une centaine de kilomètres de Sydney, une chaine de montagnes inscrite depuis 2000 sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO : les Blue Mountains.

Ces montagnes trouvent l'origine de leur nom dans le reflet bleu généré par les essences volatiles des forêts d'eucalyptus. L'eucalyptus, nous allons le découvrir au fur et à mesure de notre voyage, est en réalité un genre qui regroupe un très grand nombre d'espèces différentes (plus de 600 espèces en réalité) et sans doute l'arbre le plus présent en Australie  ( soit 95 % des forêts australiennes) !

Notre guide, dans une sorte de camion 4X4 nous a fait gravir une route inimaginable pour atteindre des sommets avec une vue inouïe !

Ici, l'Homme doit s'adapter à la Nature. Nous avions déjà ressenti cela en Islande. Cette Nature doit être respectée, elle est brute, proposée telle quelle, c'est à dire par exemple sans protection... le vide est là, à portée de tout faux pas, à chacun de prendre ses responsabilités, de fouler l'endroit d'un pas léger et vigilent.

IMG_0867

Je vous assure que c'est grandiose....mais aussi un peu stressant pour quelqu'un qui souffre de vertige comme moi !

Là, juste au delà de la pierre...il y a le vide !

IMG_0869

 Une halte aussi pour découvrir la nature géologique de la terre que nous foulons. Notre guide a montré aux enfants comment dénicher les ocres dans le sol, ces ocres si précieuses et si présentes dans la culture aborigène (d'ailleurs durant la suite du voyage ils vont régulièrement mettre en application les notions de maquillage tribal acquises ce jour là)

IMG_0872

IMG_0873

 L'occasion de découvrir pour la première fois ce que sont les aborigènes, d'apprendre qu'il n'existe pas un "aborigène" mais une multitude de tribus sur tout le pays, chacune avec ses propres traditions, son propre language, son propre territoire :

Les Blue Mountains appartiennent ainsi à la tribu aborigène locale Gundungurra.

Et le lieu le plus emblématique consiste en un regroupement de rochers nommés d'après les noms aborigènes de Meehni (922 m), Wimlah (918 m), et Gunnedoo (906 m) également appelé The Three Sisters.

 IMG_0874

Il existe plusieurs légendes aborigènes racontant comment cette formation rocheuse est apparue. Voici celle racontée par notre guide :

Il y a bien longtemps dans les montagnes bleues vivaient trois soeurs appelée Meehni, Wimlah et Gunnedoo. Elles vivaient heureuses auprès de leur père Tyawan le sorcier de la tribu de Katoomba. 

Toutefois dans le canyon vivait aussi le bunyip, créature redoutée de tous. 

Un jour Tyawan est descendu dans la vallée après avoir caché ses filles. Tandis qu'elles attendaient le retour de leur père, un grand mille-pattes est apparu en haut de la falaise, effrayant Meehni la plus jeune. Cette dernière lui a jetté une pierre pour l'éloigner, mais la pierre a roulé et est tombée de la falaise. 
Un silence s'est installé dans la forêt, la falaise s'est ouverte en deux derrière les trois soeurs, les laissant isolées sur un mince rebord. 
Il y a eu un grondement et toutes les créatures se sont dispersées en criant "vite! le bunyip arrive!". 
Effrayées, les trois soeurs se sont blotties les unes contres les autres. Le bunyip, fâché d'avoir été tiré de son sommeil, a cherché jusqu'à trouver la cause de ce brusque réveil. 
Après avoir repéré les trois soeurs sur leur mince rebord, il s'est précipité sur elles.

Dans la vallée, Tyawan avait entendu le bruit de la falaise s'ouvrant en deux et voyait que le bunyip avait presque atteint ses filles. Horrifié, le sorcier a dirigé son os magique vers ses filles et les a transformées en pierre. Il les garderait dans leur abris de pierre jusqu'à ce que le bunyip ait disparu. Le bunyip est devenu enragé quand il a vu ce qui s'était produit. 
Il a repéré Tyawan et l'a chassé. Pour se sauver Tyawan s'est changé en oiseau lyre bleu et s'est réfugié dans une grotte. Mais ce faisant, Tyawan avait perdu son os magique! 
Quand le bunyip est reparti, Tyawan a rampé hors de sa caverne à la recherche de son os magique. En vain !
Et il le recherche toujours à ce jour. En attendant, les trois soeurs se tiennent silencieusement, aux aguets depuis leur rebord de montagne, espérant qu'un jour il trouvera l'os magique pour les ramener à la vie.

Et, selon notre guide, il est parfois possible de voir un oiseau bleu errer parmi les arbres....

Nous n'avons pas vu d'oiseau bleu ce jour-là....mais une volée d'oiseaux blancs assez bruyants, avec un cri étrange, qui associé au lieu, donnait une impression de Jurassic Park....

Jusqu'à ce que l'on découvre qu'il s'agissait....

de cacatoés !

IMG_0887

 

Je ne vous cache pas que de découvrir ces oiseaux là, en liberté, en si grand nombre, nous a immédiatement fait comprendre que nous étions décidément bien loin de la France, de l'Europe ! et ce n'était qu'un début, même si nous ne le mesurions pas encore réellement....

IMG_0895

 Au retour, nous avons fait une halte dans un parc animalier local ne présentant que des espèces indigènes. Un parc conçu dans le plus grand respect des animaux, permattant un contact direct...ce qui vous pouvez l'imaginer a été très apprécié des enfants !

L'occasion d'un premier contact avec...les kangourous ! de les nourrir, de les toucher....

IMG_0911

et j'avoue que même si je ne suis plus une enfant, le spectacle du bébé grimpant dans la poche de sa mère est réellement unique !

IMG_0912

La prochaine fois, nous prenons l'avion et....direction le Centre Rouge